Orange amère, Ann Patchett

Albert Cousins s’incruste à la fête de baptême de Frances Keating, fille de Fix et Beverly Keating.

Il veut échapper à un dimanche familial fuyant ses enfants bruyants et sa femme enceinte.

Il connaît vaguement Fix Keating et a entendu parler de la fête par un collègue. Fix s’étonne donc de le voir arriver sans avoir été invité et une bouteille de gin à la main, cadeau peu adapté à la circonstance mais qui remportera un franc succès.

Ce jour là, le destin des Cousins et des Keatings va basculer.

Albert s’éprend immédiatement de la splendide Beverly Keatings, qui n’est pas insensible à son charme (il est lui-même très bien fait de sa personne).

Albert et Beverly se marieront 2 ans après leur rencontre et partiront vivre dans un autre Etat.

Chaque été, les 2 enfants des Keatings et les 4 des Cousins passeront leurs vacances réunis chez le nouveau couple. Ces étés là, personne n’a vraiment envie de s’occuper d’eux.

Cette fratrie recomposée, avide de liberté, va vivre de très beaux étés jusqu’au drame qui viendra bouleverser la vie de chacun et éprouver leurs liens.

Mais la force des liens qu’ils ont tissés dans l’enfance ne disparaitra jamais vraiment.

Ce roman raconte toutes ses vies sur une cinquantaine d’années. On suit le parcours de chacun, le drame en filigrane, qui va se révéler peu à peu.

Le récit n’est pas linéaire, la temporalité du roman est complexe mais parfaitement maîtrisé ce qui rend sa lecture facile.

La plume de l’auteur est d’une remarquable fluidité. On est embarqué dès les premières lignes.

Ann Patchett est une conteuse de talent!

Un très beau roman émouvant, teinté parfois de mélancolie, sur le destin, toutes les conséquences d’un coup de foudre entre 2  personnes, les bouleversements que cela induit pour les autres notamment. Une belle lecture !

(Et je ne vous ai volontairement quasiment rien révélé hormis le début du roman afin de ne pas gâcher le plaisir d’une future lecture, mais ce roman est très riche et ses personnages passionnants!)

Orange amère, Ann Patchett, Actes Sud, janvier 2019, 302 pages

Un commentaire sur “Orange amère, Ann Patchett

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s